top of page
  • Photo du rédacteurLizzie

Le Haïku, une tradition japonaise

Le Haïku c’est quoi ?

Le Haïku ne passe pas par quatre chemin. Il est court, concis et direct. Sous forme poétique, il est écrit dans les règles de l’art japonais. Composé en tout de 17 onji (unités phonétiques de la poésie japonaise) dont 3 vers, il offre un impact différent des longs textes. Le premier et le troisième vers sont de 5 mores (unités segmentaires du son) chacun et le deuxième vers de 7.

Les rimes n’y sont pas obligatoires mais il peut y avoir une césure kireji entre deux idées juxtaposées. Le Haïku peut évoquer le kigo qui fait référence aux 4 saisons. S’il n'indique pas de saison ou de moment particulier, on le nomme Moki. Si son sujet ne traite pas de la nature mais des faiblesses humaines, et qu'il se présente de manière humoristique ou satirique, on l’appelle Senryū.

On appelle les pratiquants haijin ou haïkiste.



L’histoire du Haïku

Au XVe siècle, Sōkan, poète japonais développe une forme triviale du Haïku, qu’il appelle haïkaï. Mettant un terme avec les formes antérieures de la poésie renga, il développe le haïkaï no renga.


Né au Japon, le Haïku, d’abord appelé Hokku puise ses origines dans plusieurs sources. Il y a le renga comme pour le haïkaï. Il s’est inspiré du tanka, un petit poème qui prône l’évanescence des choses. Enfin, le Hokku est également hérité d’une joute comique et vulgaire entre poètes du XVIIe siècle. Bashō Matsuo, poète, peintre et moine bouddhiste, est le premier à refuser cette vision pour en faire une poésie sensible à la beauté des choses simples de la vie.


Le terme Haïku apparait pour la première fois au XIXe siècle, avec le poète Masaoka Shiki.

Né à Matsuyama au Japon, il a rendu populaire le Haïku au XIXe siècle. Sa ville compte près de 100 boîtes aux lettres qui permettent de déposer des haïku. A côté de chacun se trouve des papiers à destination du public souhaitant écrire et déposer un haïku. Chaque année plus de 10 000 en sont déposés et les poèmes sélectionnés sont affichés en ville.


Aujourd’hui, il existe une association mondiale du Haïku et les haïku sont rédigés en 30 langues différentes à travers le monde qui rendent difficile la règle des 17 syllabes. Les 3 vers sont tout de même respectés par chacune des langues.

« Au Japon, nous aimons penser que les petites choses sont la cristallisation de l’esprit et de l’énergie. Nous estimons que même les petits objets peuvent fortement influencer les grands, que ce qui est grand est condensé dans le petit. Nous japonais avons un faible pour cette façon de penser. » ~ Banya Natsuishi (directeur de l’association mondiale du Haïku)


Bien qu’étant considéré comme le plus court poème du monde, le Haïku a une forte influence dans le monde et réuni près de 5 millions de passionnés.


Le Haiga

Le Haiga est une peinture accompagnant le Haïku. Il a été inventé par Yosa Buson, poète et artiste-peintre japonais. C’est un style de peinture japonais qui consiste à ajouter de l’esthétisme aux Haïku. A l’instar de la forme poétique qu'il accompagne, le Haiga est conçu à partir de simples et profondes observations de la vie de tous les jours. En général, le haiga a des éléments mentionnés dans le haiku qu’il accompagne. Il lui apporte du sens et de la profondeur.


Nonoguchi Ryūho est le premier poète à souvent proposer des peintures à côté de sa calligraphie. Elève du grand peintre Kanō Tannyū, il a étudié dans l’une des plus célèbres écoles de peinture japonaise créée par ce dernier : l’école Kanō qui a transmis à ses élèves une peinture minimaliste zen et l’esthétique de la tradition nanga faisant référence à la culture confucéenne (Confucius) et à la peinture chinoise faites de paysages. Les japonais y ont ajouté des personnages et des animaux.



Portrait de Matsuo Bashō par Yokoi Kinkoku, 1820.


La calligraphie renvoie à l'un des poèmes haiku les plus connus de Bashō :


Original en japonais

Furu ike ya

Kawazu tobikomu

Mizu no oto


Traduction en français

Un vieil étang

Une grenouille saute dans

Le son de l'eau



Les grands maîtres Haïkistes

Durant leurs époques respectives, ils ont cherché à rendre libre et profond le Haïku.


Matsuo Basho (1644–1695)


Matsuo Basho se sépare

et écoute la pluie

dans le bassin Yaya


Le vent

dans mon coeur

est une chose sauvage


L’étang, là, calme, ancien!

Une grenouille a sauté de la berge.

L’éclaboussure retentit.


La lune

fait pleuvoir

sur les cimes des arbres.


De temps en temps

Les nuages nous reposent

De tant regarder la lune.


Devant l'éclair -

Sublime est celui

Qui ne sait rien !


Qu'il est digne d'admiration,

Celui qui, devant l'éclair,

Ne pense pas : - Que la vie est brève !


De quel arbre en fleur ?

Je ne sais -

Mais quel parfum !


Mes larmes grésillent

En éteignant

Les braises.


Ce couchant d’automne

On dirait

Le Pays des ombres.


Ce chemin -

Seule la pénombre d'automne

L'emprunte encore.




Yosa Buson (1716-1783)


Pour celui qui part

Pour celui qui reste -

Deux automnes.


Soir d'automne -

Il est un bonheur aussi

Dans la solitude.


Chaque fleur qui tombe

Les fait vieillir davantage -

Les branches de prunier !


Quand souffle le vent du nord -

Les feuilles mortes

Fraternisent au sud.


Cheminant par la vaste lande

Les hauts nuages

Pèsent sur moi.


Dans les jeunes herbes

Le vieux saule

Oublie ses racines.


Soir de printemps -

De bougie en bougie

La flamme se transmet.


Le printemps qui s’éloigne

Hésite

Parmi les derniers cerisiers.




Kobayashi Issa (1763-1828)


Le papillon voletant –

Je me sens moi-même

Une créature de poussière


Rien qui m'appartienne

Sinon la paix du coeur

Et la fraîcheur de l'air.



Matin de printemps -

Mon ombre aussi

Déborde de vie !


Tous en ce monde

Sur la crête d'un enfer

À contempler les fleurs !


Puisqu’il le faut

Entraînons-nous à mourir

À l’ombre des fleurs.



Couvert de papillons -

L'arbre mort

Est en fleurs !


Papillon voltige

Dans un monde

Sans espoir.


Sur la montagne

La lune éclaire aussi -

Le voleur de fleurs.




Masaoka Shiki (1866-1909)


Nuit brève -

Combien de jours

Encore à vivre.


Solitude

Après le feu d'artifice

Une étoile filante.


L’herbe des champs

Libère sous mes semelles

Son parfum.


Le long de la rivière

Je n’ai vu aucun pont -

Ce jour est sans fin.


Une luciole

Dans ma main -

Lumière froide.




Taneda Santoka (1882-1939)


Me voici

Là où le bleu de la mer

Est sans limite.


Toute la journée

Sans un mot -

Le bruit des vagues.


Soudain

Une ombre passe

- Le vent.


Boue

Qui s’écoule -

S’éclaircit.


Dans le vent d'automne

Où que j'aille

Jusqu'où aller ?




Les Haïkus français

Suivant le même principe, les français composent le haïku de la manière suivante : le premier et le troisième vers sont de 5 syllabes chacun et le deuxième vers est de 7 syllabes.


Chaque arbre

A sa façon

D'appâter le soleil.

Eugène Guillevic (poète français)


Être le cerisier qui balance la lune

au rythme des cerises

pour que la lune en revernisse de rougeurs

le nacré des nuages...

Jacques Arnold


Dans la fragile

tisserie bleue du ciel

la lune du matin

Louis Calaferte


Sur cette échancrure,

Le bout de la lune

Qui vient se poser.

Julien Vocance


Autour de la maison

Dans la nuit le vent d'hiver

Chante sur deux notes.

Jean-Richard Bloch


Les Haïkus anglais

Chez les anglais, les vers sont raccourcis : le premier et le dernier comptent 3 syllabes, tandis que le deuxième en compte 5.


original :

blue morning –

sringtime winde

knocks at the window

Damien Gabriel


traduction en français :

matin bleu –

vent de printemps

cogne à la fenêtre


original :

icy moon –

a white shade escapes

from a chimney

Damien Gabriel


traduction en français

lune glacée –

une forme blanche s’échappe

d’une cheminée


original :

gust of wind –

puppies rush down

the slope

Damien Gabriel


traduction en français

coup de vle

coquelicots dévalentent –

le talus


original :

April wind –

on the edge of the road

dandelions dance

Damien Gabriel


traduction en français :

brise d’avril –

sur le bord du chemin

les pissenlits dansent

26 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


lordmufasa666
Mar 03, 2023

咲きの前

リッジが書きます

良いあした


Saki no mae

Rijji ga kakimasu

Yoi ashita


Avant la floraison

Lizzie écrit -

De beaux lendemains

Like
bottom of page