top of page
  • Photo du rédacteurLizzie

Les backstages de mon vernissage et de ma première exposition

I) Un début à tout


Toute exposition commence par un vernissage, tout vernissage commence par une préparation et une installation et tout cela se fait avec organisation. Mon projet a débuté avec le choix des photos parmi mon répertoire. J’en ai sélectionné une vingtaine et je voulais que ce soit des reflets.


J’ai ensuite choisi les thèmes de l’exposition : reflet, dualité, réflexion. Ils semblaient le plus correspondre aux photos. Le titre de l’exposition « Réflexion terrestre », je l’ai trouvé en amont de la préparation. J’ai choisi comme type de tirage le tirage premium mat sur le site Photoweb, la taille des photos étant de 15 cm x 20 cm.



II) La mise en place du projet d’exposer


Avant de pouvoir être exposée quelque part, il faut parler de son projet à des personnes susceptibles et d’accord pour exposer mes photos. A ce moment-là, je ne connaissais que l’Escabel car une copine avait déjà fait son vernissage et son exposition de photos dans ce café associatif. Alors, je m’y suis présentée et j’ai parlé de mon projet à Naomi, l’une des service civiques venue y faire son stage. Elle était directement d’accord et nous avons commencé à nous organiser. En revanche, 20 photos étaient amplement suffisantes car le café n’a pas une très grande capacité, surtout comme je devais ajouter des descriptifs. Nous avions fixé la date au vendredi 7 octobre 2022 pour le vernissage et du 7 octobre 2022 au 7 novembre 2022 pour l’exposition.


Naomi a conçu une affiche pour l’annonce du vernissage et de l’exposition à partir d’une des photos de l’exposition et j’ai moi-même réalisé un livret souvenir imprimé, témoin de l’événement.



III) La concrétisation de mon projet


La concrétisation de ce projet s’est fait avec l’annonce de l’événement sur les réseaux sociaux. Mes proches et d’autres personnes qui me suivent étaient désormais au courant. Si certains l’étaient, pour d’autres c’était une véritable surprise. Naomi s'est occupée de la diffusion et de la communication de l'événement comme elle avait plus de portée avec l'Escabel.



Avant de passer à l’installation, j’ai été à Action pour acheter des cadres argentés à la bonne taille et entre temps, j’ai reçu toutes mes photos imprimées. Je les ai annotées au dos avec le titre correspondant à la photo, la date de réalisation, si elles étaient retouchées ou pas et le lieu dans lesquelles je les ai prises. J’ai également préparé de petits cartels descriptifs avec les mêmes informations et je les ai imprimés.


Ensuite, j’ai préparé un spectacle pour le vernissage avec deux amies : Mariia et Azra. La première fait du khomus (l’instrument national de Yakoutie, un petit Etat de Russie d’où elle vient) et la seconde écrit des poèmes. Pour le spectacle, nous nous sommes entraînées à interpréter deux de nos poèmes avec Azra, tandis que Masha jouait de son instrument en fond. J’ai interprété les poèmes Dualité intérieure et Météo intérieure de mon recueil de poèmes INSTINCT dE CRéATION et Azra a interprété deux de ces poèmes intitulés Femme et Femmes. Je me suis également préparée dans le plus grand des secrets à jouer au clavier le son que j’ai nommé Reflet d’une dualité et qui comme les poèmes et les photos rentrait dans les thèmes reflet, réflexion et dualité.







Pour le vernissage, j’ai enfin fait le choix de ma tenue. Je voulais rayonner tout en étant à l’aise. Alors j’ai porté une combinaison rouge, une veste grise et des chaussures blanches, un look mixte qui fait référence au thème de la dualité. Côté bijoux, je me suis parée de boucles d’oreille au motif yin et yang qui symbolisent respectivement les énergies féminine et masculine, et j’avais deux colliers, le premier avait pour pendentif le soleil et l’autre la lune qui évoquent encore une fois cette dualité.










Une fois la préparation des photos finie et le spectacle prêt, nous avons avec Naomi, installé l’exposition dans le café de l’Escabel le matin-même du vernissage. Malheureusement, j’ai cassé un cadre en le faisant tomber au sol et nous avons dû le recoller. J’avais fait des gâteaux pour les convives et bien heureusement, tout était prêt à temps !


A la fin de l’exposition, qui s’est finalement faite le 5 novembre pour laisser place au prochain artiste et à son exposition, Naomi a désinstallé les photos que je ne pouvais pas être présente à temps pour le faire.




IV) Critique pour moi-même


Les points positifs de l’expo et du vernissage.

J’ai réalisé un projet qui me tenait à cœur et qui rentrait dans la continuité de mes activités artistiques et de mon développement personnel : celui de faire un vernissage et une exposition photo pour le côté artistique et celui de sortir de ma zone de confort par le fait de s’exprimer en public au vernissage pour le côté personnel.


Les mauvais points.

Je n’ai pas bien géré mon stress et j’ai oublié des parties de mes poèmes et j’ai transformé des morceaux.





V) Le mot de la fin

Ce que cette expo m’a apportée.

L’exposition m’a apporté de la visibilité en tant qu’artiste. J’ai pu partager mes photos pendant près d’un mois. J’ai appris à monter une exposition et à la préparer.


Ce que ce vernissage m’a apporté.

Le vernissage m’a fait prendre conscience de mes capacités d’oratrice si je me fais confiance. Parler devant beaucoup de personnes même s’il s’agit de mes proches n’est pas quelque chose d’évident pour moi et cet événement fait partie de mon chemin dans le but d’être de plus en plus à l’aise et meilleure à l’oral. J’ai appris à faire un spectacle en groupe et j’ai pu jouer du clavier, un autre art que je suis loin d’avoir exploité.


Ce que ce projet dans son ensemble m’a apporté.

Le projet réalisé dans son ensemble m’apporte beaucoup de gratitude. Je suis fière du chemin parcouru pour sa réalisation. Sortir de ma zone de confort est parfois désagréable mais était nécessaire pour atteindre mes objectifs. Cela m’aide à passer à la suite qui arrive très prochainement, restez à l’affût !




Merci de m’avoir lu ! J’espère que ces backstages vous ont plu. J’avais besoin de vous raconter cela car le travail de l’ombre n’était pas forcément percevable et j’ai travaillé dur pour réaliser ce projet. J’espère qu’après cette lecture, cela vous inspire à concrétiser vos projets et à croire en vous !


Je vous souhaite une excellente année 2022 !

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page